No pain no gain!

J'étais sur l'eau pour 2 jours avec Roland et Jacky le mois dernier, les températures étaient en baisse mais les eaux pas encore trop froides pour les bass. Les 2 jeunes retraités (veinards) sont venus chercher tout d'abord un séjour sur notre belle rivière qu'ils n'avaient fait qu'appercevoir lors de leur 1er passage chez nous. Mais ils viennent également se perfectionner dans les techniques de pêche des Carnassiers aux leurres en rivière. Eux qui n'ont pêché quasiment que des grands lacs aux travers de leurs divers voyages en Irlande et Extremadure (rien que ça!!!). Ca me met une petite pression tout de même, étant donné l'abondance des populations de Carnassiers de leurs destinations précédentes!


Nous attaquons donc la pêche avec du vent, c'est emmerdant (et je suis poli) lorsqu'on compte faire prendre des bass à ses clients en weightless (montage non plombé).


Les températures matinales sont fraiches, mais l'eau est claire ils attaquent la pêchent en surface pour l'un et entre 2 eaux en linéaire pour l'autre afin de peigner du terrain et récolter quelques infos sur la tenue et l'activité des poissons.







Pas de bol, je montre à Roland comment animer son stick et me le fait croquer par un brochet, j'aurais aimé que ça lui arrive à lui... Bref jacky se fait immédiatement couper sur son shad 30 secondes après par le même poisson, pas top pour un début, mais y'a de l'action!


On poursuit de cette façon mais plus rien ne se passe. je leur propose de pêcher les sandres en linéaire sur quelques zones propices. Très rapidement nous enregistrons des touches de perchettes, au milieu desquelles quelques sandres viendront surprendre mes clients qui ratent une belle touche franche chacun.

Ils persévèrent en modifiant l'animation de leurs leurres au fil de me conseils et je vois le scion de Roland se fléchir séchement! Ce se bat bien, ça ne ressemble pas à un sandre, eh bien finalement c'est une perche qui avoisine les 45 cm! La plus grosse de sa vie! Fier comme un enfant! Ah la magie de la pêche...






Les conditions de luminosité ne bougent pas encore , je décide de persévérer dans cette voie, c'est à mon tour de prendre un poisson. Celui que l'on cherchait initialement!



Enfin, nous nous mettons à pêcher le bass en weightless, ce qui est assez nouveau pour nos habitués des lacs alpins qui y pêchent en pleine eau et avec des leurres de 50g ou au mort manié par 20 mètres de profondeur.


Pas d'exception pour aujourd'hui, cette pêche est technique, ils comprennent vite que les poissons sont abrités sous le couvert végétal, les 2 premières heures ne sont pas vraiment une partie de plaisir lorque l'on apprend le skipping... Mais avec des leurres denses, cela facilite les choses et les 2 frères prennent tour à tour quelques poissons à commencer par ce doublé de perche au worm! Du jamais vu pour ma part!


La suite sera difficile il y aura pas mal de râtés lors de cette après midi de familiarisation avec cette technique complexe pour mes clients qui débutent en la matière...


Finalement, quelques lancés plus tard, ils trouvent le chemin des bass!



Après une bonne nuit de sommeil pour tous, et une après midi d'entrainement au skipping la veille, nous entamons le 2ème jour avec, comme la veille, une pêche de sandre et c'est au tour de Jacky de prendre son sandre en linéaire! Il fait très beau dès 10h le matin et je décide que l'on pêche se mette a chercher les bass, eh oui y'a pas qu'à nous que le soleil plait! Cette fois c'est un joli brochet qui viendra intercepter à la descente ma créature montée en texan !


Il faudra attendre que cela chauffe avant d'appercevoir les premiers bass de l'après midi venir prendre les leurres du bout de leurs lèvres. voici les plus jolis, pas de poissons trophées pour cette fois, mais ceux ci n'étaient déjà pas facile à aller chercher dans les obstacles! Bravo à eux!




Nous avons subit des changements de conditions radicaux en 2 jours. Pluie, vent et grand soleil ont joué sur le comportement des poissons et il a fallu varier les techniques pour leur faire prendre du poisson tout au long de ces 2 jours. Mais c'est la pêche, l'adaptation est le maître mot. Je suis ravi d'avoir passé ce moment avec ces 2 frères à bord de mon bateau, D'avoir vu leur joie éclater après certaines difficultés rencontrées. Ils prévoient de revenir l'année prochaine et j'en suis très heureux!


Bonne pêche à tous et à très bientôt pour un nouveau récit!


Featured Posts
Recent Posts
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle